A terme, les recherches du CETAB se réaliseront dans plusieurs domaines :


- Fonctionnement de la sélection à la ferme.


Comment le paysans sélectionne-t-il ses blés et comment se font les échanges entre paysans ? C'est la question que pose l'équipe de l'INRA en suivant l'évolution de nos populations entre autre.


- Étude de la relation entre la diversité des microorganismes des levains et la diversité génétiques des blés.


- Études nutritionnelles : Comparaison des gluten des blés de pays et des variétés modernes.


Les Glutens sont des protéines présentes dans le grain de blé formant un réseau dans la pâte et donnant au pain sa consistance. C'est un ensemble complexe comprenant de nombreuses formes de Gluten. Les blés paysans sont souvent moins riches en gluten, qualité intéressant les personnes intolérantes à ces protéines et rendant la mécanisation difficile.


- Gestion des problèmes sanitaires


La Carie est un micro-organisme et une maladie du blé. Les spores se développe dans l'épi et lui donne une couleurs brune et ébouriffée. En partenariat avec l'ITAB (voir ce compte rendu), le CETAB étudie les moyen de lutte écologiques contre cette maladie entravant les travaux de conservation.


- Travail sur les associations de cultures


Avoir une diversité au sein de nos variétés permet de mieux utiliser les ressources et de mieux résister aux maladies. Et pourquoi pas avoir plusieurs espèces dans le même champs. Ainsi, certains paysans sèment ensemble légumineuses et céréales dans leurs champs ou bien sèment le blé directement dans un champs de luzerne pérenne. La légumineuse aide à couvrir le sol luttant contre les adventices. Elle fournit au blé de l'azote qu'elle seule peut trouver dans l'air et en retour le blé peut lui servir de tuteur. Une piste recherche intéressante pour l'avenir.


- Travail sur les blés durs, les poulards, orges et autres céréales


Le blé sert à faire du pain. Certes, c'est le blé tendre. Mais les Blés dur peut quand à aux peuvent servir pour la semoule ou les pâtes. Les paysans-pâstier du réseau sont tout autant intéressés par les variétés paysanne présentant un intérêt pour leur activité. Les Variétés d'Orge, seigle, avoine pourraient également s'avérer intéressantes pour (re)découvrir les arômes de la Bière.